Les troubles de comportement au féminin: trajectoires de l’enfance à la fin de l’adolescence et conséquences sur la santé mentale et l’adaptation sociale

Chercheure principale désignée : Michèle Déry
Autres chercheurs principaux : Lemelin, J.-P., Temcheff, C.
Cochercheure : Martin-Storey, A.
Dates : juillet 2015 - juin 2020
Organisme subventionnaire : Instituts de Recherche en Santé du Canada (IRSC), Subvention de fonctionnement

Objectifs. Ce projet s’inscrit en continuité d’une étude longitudinale amorcée en 2007 grâce à deux subventions de fonctionnement des IRSC (2007-2010; 2010-2015). Il propose le suivi jusqu’à la fin de l’adolescence de filles et de garçons identifiés en début de scolarisation (6-9 ans) avec des troubles de comportement perturbateurs (TCP) afin d’établir les différences selon le sexe/le genre 1-dans les trajectoires des TCP, 2-les facteurs de persistance ou de résorption, et 3-les liens qui unissent ces troubles aux problèmes de santé mentale. L’étude est à vérifier l’hypothèse d’une évolution et d’un impact plus négatifs des TCP chez les filles en raison de niveaux de risque individuels et sociaux plus élevés reliés au développement de leurs troubles à l’enfance. Méthode. L’étude repose sur un devis longitudinal à mesures répétées aux 12 mois, de type cas-témoin. Les participants étaient âgés de moins de 10 ans à l’entrée dans l’étude (âge moyen: 8,4 ans) et ont été recrutés en trois vagues successives (en 2008, 2009 et 2010) dans des commissions scolaires de quatre régions du Québec. Ceux avec TCP (N = 434; 44,6 % filles) ont été recrutés parmi les enfants suivis à l’école pour des TCP et aussi par repérage systématique dans les classes; ceux sans TCP (n = 310; 49,7 % filles) ont été sélectionnés de manière aléatoire parmi les élèves ordinaires. En plus de l’évaluation initiale, quatre autres temps de mesures, faits à un an d’intervalle, sont actuellement terminés et trois autres sont en cours. Le présent projet permettra de poursuivre le suivi jusqu’à la fin de l’adolescence et de disposer de 9 temps de mesure complets pour étudier les trajectoires des TCP. Il rendra possible l’examen des différences selon le sexe dans les changements qui s’opèrent, suite à la transition primaire-secondaire et la survenue de la puberté, sur les trajectoires de TCP, les facteurs de risque individuels et de socialisation et la santé mentale. L'étude fait appel à la participation des jeunes, des parents et des enseignants pour mesurer les variables à l'étude. Des méthodes variées sont utilisées pour évaluer les caractéristiques individuelles et de socialisation (questionnaires, entrevues, tests).

Joomla! is Free Software released under the GNU/GPL License.