Nouvelle programmation pour les midis-conférences du GRISE de l’automne 2021

Septembre 2021

La programmation des midis-conférences du GRISE est maintenant lancée! Deux communications sur l’heure du dîner pendant la session universitaire d’automne 2021 sont offertes à la communauté universitaire et à toute personne intéressée par les enjeux et sujets abordés. Chaque conférence sera suivie d’une courte période dédiée aux échanges avec les personnes participantes.

Il vous est possible d’y assister à distance via Teams ou en personne lorsque le contexte le permet, sur les campus de Sherbrooke et de Longueuil de l’Université de Sherbrooke.

Si un pépin survient au moment de vous connecter, vous pouvez communiquer avec nous au GRISE@USherbrooke.ca

 


 

La recherche d’aide en ligne et hors ligne des jeunes ayant un risque suicidaire par Jessica Rassy, inf. PhD, Professeure agrégée, École des sciences infirmières, FMSS, Université de Sherbrooke

Mardi 21 septembre 2021, 11h45 à 12h45, en webconférence sur Teams

Résumé : La pandémie de la COVID-19 bouleverse encore le quotidien des jeunes et fragilise leur santé mentale. Par conséquent, certains jeunes peuvent présenter un risque suicidaire et les infirmières ont un rôle privilégié pour intervenir auprès de ces personnes vulnérables. Cette présentation se veut un aperçu de la programmation de recherche de Jessica Rassy qui vise à (1) comprendre la trajectoire de recherche d’aide lors d’une crise suicidaire (ex. par les technologies de l’information et des communications (TIC), consultation à l’urgence) ou lors de transitions (transition hôpital-communauté) chez une clientèle adolescente et adulte et (2) identifier et évaluer les interventions prometteuses en prévention du suicide (ex. interventions infirmières par les TIC pour mieux prévenir le suicide, plan de sécurité à l’urgence, protocole SécUrgence, etc). Des résultats préliminaires de quelques travaux de recherche associés à cette programmation seront présentés lors de cette conférence.

Consultez l’affiche promotionnelle

 


 

Impact d’une formation sur les traumas complexes sur les pratiques mentalisantes des intervenants par Josianne Lamothe, M. Tr. Soc, chercheuse postdoctorale

Lundi 15 novembre 2021, 11h45 à 12h45, en webconférence sur Teams

Résumé : Josianne Lamothe, M. Tr. Soc., détient un doctorat en criminologie et s’intéresse à la manière dont les intervenants et leurs employeurs s’adaptent face aux agressions commises par les usagers vulnérables. En tant que chercheuse postdoctorale, elle est affiliée au CRIPCAS et au Centre de recherche sur l’enfance et la famille de l’Université McGill. Son projet de recherche, supervisé par Delphine Collin-Vézina, étudie l’impact d’une formation sur les traumas complexes sur les pratiques mentalisantes des intervenants en centre d’hébergement. Sa présentation focalisera sur les résultats préliminaires obtenus en comparant des entrevues pré et post-formation de 15 intervenants en centre d’hébergement pour jeunes adolescentes.

Consultez l’affiche promotionnelle

 


 

Exclusion, manipulation, ragot : quand agresser n’est pas synonyme de frapper par Stéphanie Boutin, Ph.D., Professeure au département de psychologie – Section Éducation, Université du Québec à Montréal

Lundi 6 décembre 2021, 11h45 à 12h45, en webconférence sur Teams

Résumé : Lancer une rumeur sur un pair, raconter ses secrets, l’ignorer sont tous des exemples de conduites d’agression indirecte. Ces conduites visent à nuire aux relations sociales de la victime ou à son sentiment d’être acceptée dans le groupe de pairs. En plus de passer plus fréquemment inaperçue que l’agression physique ou verbale, l’agression indirecte est souvent considérée par les parents et les enseignants comme bénigne, voire comme une expérience de socialisation normative. Or, en plus du tort considérable qu’ils causent à leurs victimes, les élèves qui utilisent l’agression indirecte de manière fréquente et persistante s’exposent à des risques plus élevés de développer des problèmes d’adaptation. Cette présentation visera donc à démystifier ce qu’est l’agression indirecte en abordant sa définition, son développement, sa prévalence et les motivations derrière son utilisation. Elle permettra également d’exposer les antécédents et les conséquences associés ainsi que mieux situer l’agression indirecte dans le continuum des difficultés comportementales. À cette fin, la présentation fera état des résultats des travaux de la chercheuse qui s’inscrivent dans une perspective développementale et font usage d’analyses de trajectoires latentes et de classes de trajectoires latentes.

Consultez l’affiche promotionnelle

Prochain article

Offre de stage postdoctoral sur les facteurs individuels et de l’environnement scolaire associés à la préparation scolaire

Lire cette actualité