Nadine Lanctôt

Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur le placement et la réadaptation des filles en difficulté et Professeure titulaire, département de psychoéducation, Université de Sherbrooke

Membres réguliers

Formation
  • (2001) Postdoctorat (Child and youth care). University of Victoria
  • (1999) Doctorat (Criminologie). Université de Montréal.
  • (1995) Maîtrise avec mémoire (Criminologie). Université de Montréal.
  • (1994) Baccalauréat (Criminologie). Université de Montréal.
Biographie

Dès mon baccalauréat en criminologie, j’ai été attirée vers la recherche. Mais à ce moment, je n’osais pas trop affirmer mes intérêts pour la « recherche » croyant que ce profil, contrairement au profil « intervention », n’était destiné qu’aux « nerds » – ce que je ne voulais absolument pas devenir ! J’ai malgré tout accepté un emploi comme auxiliaire de recherche avec un professeur qui m’amenait constamment à me dépasser. J’ai alors su que je me sentais bien dans cet univers et que je pouvais assumer pleinement ma passion pour la recherche!

Pour moi, être une chercheuse me permet d’aller au fond des choses, d’être créative, de bousculer des idées préconçues, de proposer de nouvelles façons de comprendre des phénomènes complexes, d’ouvrir mes horizons et d’avoir la liberté de travailler sur les sujets qui m’interpellent vraiment. C’est un peu comme avoir une carte blanche pour innover jour après jour !

Au fil des ans, mes intérêts de recherche se sont concentrés sur une population bien spécifique : les adolescentes et les jeunes femmes en difficulté. Je m’intéresse particulièrement aux conséquences des événements difficiles qu’elles vivent et aux moyens qu’elles prennent pour trouver leur équilibre. Je trouve important de croiser différentes perspectives théoriques, qu’elles proviennent de la psychoéducation, mais aussi de la psychologie, de la criminologie et de la sociologie. J’analyse des données quantitatives longitudinales, j’apprécie le niveau de précision et de rigueur que ces analyses procurent. Mais je tiens aussi à humaniser mes résultats de recherche au moyen de données qualitatives. Au final, je souhaite contribuer, avec mes collaborateurs des milieux de la pratique, au développement de pratiques qui soient le plus adaptées possibles aux parcours de vie et aux besoins de ces adolescentes et de ces jeunes femmes en difficulté (Axe 3).

Thèmes de recherche :

  • Les effets d’un placement hors de la famille sur le développement des adolescentes en difficulté.
  • L’adaptation au passage à la vie adulte chez les jeunes femmes en difficulté.
  • Les conséquences de l’exploitation sexuelle et les pratiques prometteuses à promouvoir auprès des filles et des femmes exploitées sexuellement.

Voir l'équipe