Équipe de recherche sur les difficultés de comportement et l’adaptation sociale selon le sexe/le genre : comprendre les facteurs de risque et de protection, y compris l’impact des services, qui modèlent les parcours d’adaptation des jeunes

Chercheur.e principal.e :

Cochercheur.es :

Michèle Déry, Gabrielle Garon-Carrier, Angélique Laurent, Yann Le Corff, Jean-Pascal Lemelin, Marie-Josée Letarte, Alexa Martin-Storey, Daniel Paquette, Geneviève Paquette, Martine Poirier, Caroline E. Temcheff, Marie-Pierre Villeneuve

État du projet :

Dates :

avril 2020 - mars 2024

Résumé :

La programmation de recherche de notre équipe porte sur les difficultés de comportement (DC) et l’adaptation sociale des filles et des garçons de l’enfance jusqu’à la transition à l’âge adulte. Elle met résolument l’accent sur les différences selon le sexe et, plus récemment, le genre. Si, dans les dernières années, de plus en plus d’études incluent des filles avec des DC, les connaissances sont encore insuffisantes pour bien comprendre les mécanismes et facteurs impliqués dans le développement et l’évolution des DC ainsi que ceux qui favorisent l’adaptation sociale des filles en comparaison des garçons. Outre que les DC peuvent se manifester différemment chez les filles, que le niveau des facteurs de risque ou la nature des facteurs de protection reliés aux DC peuvent différer selon le sexe ou le genre, les filles qui ont des DC présentent aussi une vulnérabilité différente des garçons à d’autres problèmes d’adaptation, dont le développement de différents troubles de la personnalité et d’autres troubles de santé mentale. Les facteurs et mécanismes propres au sexe et au genre qui expliquent ces différences demeurent peu étudiés. De telles connaissances sont pourtant essentielles pour définir les actions préventives et orienter les services d’aide mis en place dans les secteurs de l’éducation, de la santé et des services sociaux; ces services étant souvent peu sensibles aux différences de sexe/de genre et moins utilisés par les filles que les garçons qui ont des DC. Notre programmation prend appui sur ces questions et se déploie dans trois axes. De type évaluatif, les projets de l’axe 1 se centrent sur la période préscolaire et la transition au primaire et visent à établir des stratégies de détection des DC émergentes sensibles au sexe/au genre et à mieux outiller les parents et les enseignants à intervenir sur ces difficultés. Les études dans les axes 2 et 3 optent pour des devis longitudinaux et concernent diverses périodes du développement. Celles de l’axe 2 ont pour but d’établir les facteurs de risque et de protection reliés aux trajectoires développementales des DC, au processus de résilience et à l’adaptation sociale dans un contexte d’adversité. Ces études se démarquent par l’examen de facteurs ayant démontré une sensibilité aux différences de sexe/de genre (p. ex. les liens relationnels). Les projets de l’axe 3, enfin, portent sur les différences liées au sexe/au genre dans les trames développementales qui unissent les DC à d’autres problèmes d’adaptation (p. ex. troubles de personnalité, troubles intériorisés, stress post-traumatique, addictions) et dans les mécanismes de ces cooccurrences. Ces trois axes de recherche intègrent à la fois des études fondamentales et appliquées en vue d’une meilleure compréhension des différences liées au sexe/au genre, mais aussi de l’impact et des conséquences des services et des interventions pour les filles et les garçons. En outre, si ces études reposent le plus souvent sur des devis quantitatifs, la plupart comprennent un volet qualitatif qui valorise le point de vue des filles et des garçons sur leur parcours adaptatif.

Organisme.s subventionnaire.s :

Fonds de recherche du Québec – Société et Culture (FRQSC) - Soutien aux équipes de recherche
Axe 1:
Favoriser les capacités adaptatives des enfants à risque en raison de caractéristiques personnelles ou environnementales.
Axe 2:
Modifier les parcours développementaux et les trajectoires des enfants présentant des difficultés en raison de caractéristiques personnelles ou environnementales.
Axe 3:
Soutenir l’adaptation et l’équilibre des personnes exposées aux conséquences des difficultés d’adaptation lors des périodes de transition.