Motivation et adaptation socio-scolaire d’élèves du primaire en situation d’échec expérimentant une mesure alternative au redoublement

Chercheur.e principal.e :

État du projet :

Dates :

juin 2021 - août 2024

Résumé :

Plusieurs recherches ont montré que le redoublement a un effet limité sur les apprentissages des élèves et qu'il pourrait même amplifier leurs difficultés. En écho à de tels constats, les écoles sont fortement encouragées, depuis la mise en place de la dernière réforme curriculaire, à abandonner cette pratique et à imaginer (et adopter) de nouvelles pratiques afin d’aider leurs élèves qui sont en échec à récupérer leur retard. Une pratique a alors pris de l'ampleur et celle-ci consiste à promouvoir au niveau supérieur ces élèves qui ne satisfont pas les exigences scolaires, a priori pendant le cycle d’apprentissage, et dans une moindre mesure à la fin dudit cycle. Il vaut de préciser que des ressources et des appuis peuvent en plus être mis à la disposition de ces élèves afin de les aider à récupérer leur retard. Cela étant dit, il est difficile de dire si cette nouvelle façon de faire permet de mieux soutenir la progression de ces élèves ou, à tout le moins, de développer chez eux des ressources qui peuvent contribuer à cette progression. Les retombées associées à cette pratique ne semblent d'ailleurs pas avoir fait l’objet d’une évaluation rigoureuse et systématique. La présente étude souhaite générer des données qui offriront une représentation de pareilles retombées. Elle se fixe effectivement pour objectif général d’évaluer les effets sur la motivation, l’adaptation socio-scolaire et les performances, liés à la pratique d'une telle forme de promotion.

Organisme.s subventionnaire.s :

Fonds Québécois de la Recherche sur la Société et la Culture (FQRSC) - Soutien à la recherche pour la relève professorale
Axe 2:
Modifier les parcours développementaux et les trajectoires des enfants présentant des difficultés en raison de caractéristiques personnelles ou environnementales.