Des étudiantes du GRISE s’illustrent au Concours de vulgarisation scientifique 2019. Bravo!

Juin 2019

Laurence Magnan-Tremblay et l’équipe composée de Sonn Castonguay-Khounsombath et Madeleine Prévost-Lemire, toutes trois membres étudiantes au GRISE, se sont distinguées au Concours de vulgarisation scientifique 2019 dans la catégorie Lettres, sciences humaines et sociales.

Laurence a su présenter de manière concise et imagée l’expérience d’adolescentes placées en centre jeunesse dans sa nouvelle Comment font les éducateurs et éducatrices pour ne pas craquer? 11 éducatrices en centre jeunesse témoignent de leur expérience. Elle a repris les résultats présentés dans un article de Nadine Lanctôt (Lanctôt et Couvrette, 2018, De l’appréhension à la distanciation: les expériences d’éducatrices qui interviennent auprès d’adolescentes placées en centre résidentiel).

Madeleine et Sonn ont rédigé une nouvelle en vulgarisant les résultats publiés dans l’article d’Alexa Martin-Storey, Geneviève Paquette et leurs cochercheures (Martin-Storey et al., 2018, Sexual violence on campus: Differences across gender and sexual minority status). Le texte intitulé Universitaires LGBTQ : une vie étudiante assombrie par la violence sexuelle aborde les risques de subir différentes formes de violence sexuelle en milieu universitaire pour la population étudiante issue des minorités sexuelles et de genre.


Le Concours de vulgarisation scientifique consiste à rédiger une brève nouvelle scientifique et vulgarisée destinée au grand public. La nouvelle doit porter sur une récente publication d’étudiant.es ou professeur.es de l’Université de Sherbrooke dans une revue scientifique. Pour plus de détails, consulter les caractéristiques du concours.

Prochain article

Distinctions pour des étudiantes du GRISE : la vulgarisation scientifique pour donner vie aux résultats de recherche

Lire cette actualité