Michèle Déry

Codirectrice scientifique du GRISE et Professeure titulaire, département de psychoéducation, Université de Sherbrooke

Membre régulier

Formation
  • (1990) Doctorat (Psychologie du développement). Université de Paris X - Nanterre.
  • (1985) Équivalent à la maîtrise (Psychologie du développement). Université de Paris X - Nanterre.
  • (1984) Maîtrise avec mémoire (Psychologie). Université du Québec à Trois-Rivières.
  • (1982) Baccalauréat (Psychologie). Université du Québec à Trois-Rivières.
Biographie

Qui aurait dit, à mon entrée à l’UdeS comme professeure, que j’étais pour consacrer une grande partie de ma carrière à étudier l’évolution du trouble des conduites chez les enfants ? Certainement pas moi ! Et pourtant, tout était déjà pratiquement en place, sans que je m’en rende compte. Mes tout premiers travaux de recherche aux 2e et 3e cycles étaient centrés sur l’impact de la pauvreté et des pratiques parentales lacunaires sur le développement cognitif des enfants, et je m’intéressais de plus en plus au développement des enfants vulnérables sur ce plan. Une fois en poste, lorsqu’avec mes nouveaux collègues nous avons voulu entreprendre une première collaboration de recherche, le thème des troubles des conduites s’est imposé à eux quasi naturellement, mais pas à moi. Et puis, j’ai lu un article qui venait tout juste de paraitre sur les aspects neurocognitifs des troubles des conduites et qui posait les premiers jalons d’une taxonomie qui marquerait l’étude de ces troubles dans le monde de la recherche pour les décennies à venir. Nous étions au début des années 1990 et je venais de découvrir les travaux de Terrie E. Moffitt. Les morceaux du puzzle se sont mis en place. Mes collègues et moi avons obtenu une première subvention et avons formé un petit groupe de recherche qui est devenu le GRISE. J’y mène mes travaux depuis ce temps dont, en particulier, une étude longitudinale débutée en 2007 et toujours en cours sur les trajectoires des troubles des conduites de l’enfance jusqu’à l’âge adulte et les différences liées au sexe/au genre (Axe 2).

Voir l'équipe